Agorawebtv - Arras Val de Scarpe

Site officiel d'Agorawebtv

Family Tripes : Langues d’agneau aux cocos frais et pistou

Publié le 16 Novembre 2010 par AGORAWEBTV in AUTRES PRODUCTIONS

Logo FAMILY TRIPESAgorawebtv vous propose la Saison 2 d'une émission culinaire réalisée avec le concours des professionnels des produits tripiers : "Family Tripes" !

Autour de deux talentueux journalistes culinaires de CuisineTV, Antonella LATUS et Philippe Toinard vous proposeront 10 nouvelles recettes simples, rapides et originales (foie de veau, rognons, langues d’agneau, ris de veau, queue de bœuf, joue de porc…) à réaliser pour la famille ou pour les repas entre amis.

Recette N°6 : Langues d’agneau aux cocos frais et pistou

 

 

 

Préparation : 20 min
Cuisson : 1 h 10

Ingrédients :


12 langues d’agneau
1 kg de cocos (haricots blancs) frais
1 oignon
1 bouquet garni
50 g de parmesan râpé
50 g de pignons de pin
1 bouquet de basilic
3 gousses d’ail
15 cl d’huile d’olive
Sel
Poivre

langues-agneau-cocos-pistou_PT2010.JPGPréparation :

Égrainez les cocos. Épluchez l’ail, lavez et épongez le basilic.
Pour le pistou, dans un blender, mixez les pignons avec le basilic, le parmesan et l’ail en incorporant l’huile d’olive petit à petit comme pour une mayonnaise.

Mettez les langues d’agneau dans une casserole, couvrez-les d’eau froide et rajoutez l’oignon lavé, coupé en 4 avec sa peau et le bouquet garni, salez. Laissez cuire à petits bouillons, environ ½ heure puis rajoutez les cocos, laissez cuire 20 à 30 minutes de plus, le temps que les cocos soient tendres et que la peau des langues puisse se retirer aisément.

Retirez la peau de l’oignon et les langues. Pelez-les, coupez-les en deux dans la longueur et remettez-les avec les cocos. Laissez cuire 15 minutes de plus, poivrez selon votre goût et servez bien chaud. Accompagnez de pistou.

ASTUCE :
Hors saison, utilisez une boîte de lingots au naturel, dans ce cas, ajoutez-les seulement lorsque les langues sont presque cuites pour 15 minutes de plus.

© INTERBEV / Produits Tripiers

Commenter cet article